Savez-vous vraiment ce que vous mangez?

Fondamentalement, l’être humain se nourrit de la partie musculaire du bétail qui ne se transforme en viande qu’après l’abattage.
Après l’abattage, en raison d’une faillite de sang et de l’absence de contrôle nerveux, le muscle commence à utiliser la voie anaérobie pour obtenir de l’énergie, par le biais d’un processus contractile désorganisé appelé Rigor mortis, qui se traduit par la transformation du glycogène en glucose, la production de lactate et pH musculaire. Dès que ces réactions se stabilisent, le muscle se transforme en chair.
Il existe 3 types de base de muscles, les stries squelettiques – à partir desquelles la chair est découpée – les stries cardiaques et les stries viscérales involontaires. Les muscles squelettiques sont constitués d’une série de protéines dont les principales sont l’actine et la myosine, qui se superposent et permettent un glissement lors de la contraction musculaire.
Le collagène a pour fonction de structurer le muscle et est responsable de la dureté de la viande coupée, étant présent en différentes quantités dans les différentes coupes. Un fait intéressant est que la quantité de collagène est plus élevée chez les jeunes animaux, mais lorsqu’il est soumis à la chaleur, ce collagène se transforme en gélatine et offre une chair plus tendre. L’inverse se produit chez les animaux plus âgés, dont les muscles contiennent moins de collagène et qui, lorsqu’ils sont soumis à la chaleur, ne se transforment pas en gélatine, ce qui confère à la viande une texture plus dure.
La viande peut être considérée comme un aliment noble pour la consommation humaine car elle est liée à la production d’énergie, à la production de nouveaux tissus organiques et à la régulation des processus physiologiques. Le grand avantage nutritionnel de la viande réside dans la quantité et la qualité des acides aminés, des acides gras essentiels, des vitamines du complexe B présentes et de leur teneur en fer importante.
Protéines
Les protéines présentes dans la viande contiennent tous les acides aminés essentiels à la vie humaine et leur digestibilité varie de 95,0% à 100,0%.
Les lipides
La graisse de la viande, en plus d’être importante pour l’approvisionnement en énergie, est importante pour les acides gras essentiels, le cholestérol et les vitamines liposolubles. Il est à noter que ces acides gras sont essentiels au fonctionnement de notre corps. Manger des graisses n’est pas nocif pour la santé, la mauvaise santé est l’excès de consommation d’acides gras qui ne sont pas essentiels à notre corps.
Vitamines
Il contient toutes les vitamines liposolubles (A, D, E et K), le complexe B hydrosoluble et un peu de vitamine C. L’importance essentielle des vitamines réside dans leur participation aux enzymes de notre corps.
Minéraux
Le bœuf contient tous les minéraux essentiels à l’homme, en distinguant la présence de fer, de phosphore, de potassium, de sodium, de magnésium et de zinc.
Souvent considéré comme un méchant pour notre santé, le bœuf peut constituer une alternative à une alimentation saine. Les coupes fines, par exemple, contiennent moins de cholestérol et de lipides que les coupes de poulet et de porc.

dans Agrotec